Quel planeur acheter ?

Mobirise

Choisir et acheter le bon planeur… pas toujours évident, quel que soit votre niveau. Vous trouverez donc ici quelques conseils et astuces qui pourront orienter vos achats sans vous ruiner, ou acheter de la mauvaise qualité

Après 25 ans de modélisme, et après avoir essayé des dizaines de planeurs pour des amis, je me permets donc ces quelques petits conseils

Mobirise

Débutant

Vous n’êtes pas sûr d’accrocher au modélisme à 100%

L'investissement de base passera forcément par l’équipement radio

Un émetteur (radiocommande), son récepteur (dans le modèle, il reçoit et commande les servos) et des servos (en nombre variable, ce sont les interfaces qui transforment l'énergie électrique en énergie mécanique)

L'investissement vous coûtera 150 CHF, pour un modèle 4 voies (ce qui est le minimum)
Préférez évidement des marques connues et sérieuses

Il vous faudra ensuite acheter un planeur

Ne rien acheter en dessous de 1.8m d'envergure ! L'idéal est un planeur en EPP (mousse qui tolère nos atterrissages parfois durs, et facilement réparable)

Les EasyGlider (Multiplex), Elektro Junior (Graupner) et autres Arcus (Robbe) sont vraiment devenus des références

Beaucoup pensent que les ailerons rendent le pilotage plus compliqué : faux ! Ils rendent le planeur plus saint en disposant du pilotage "3 axes", logique puisqu’un planeur évolue dans les 3 dimensions !

Les plus impatients choisiront une version déjà pré-montée, ou bien encore motorisée.

Mobirise

Intermédiaire

Ceux qui ont épuisé leur premier planeur

Il est temps pour vous de prendre un planeur un peu plus grand, un peu plus lourd, plus rigide, plus précis, plus rapide, plus voltigeur… passer au niveau supérieur !

Achetez d'occasion ! Ce planeur va être celui avec lequel vous allez tout tenter : voltige, atterrissages, passages bas, etc. En prenant confiance, vous augmenterez les chances de lui faire embrasser la planète. Ce planeur peut faire 2.5 à 2.9m. Préférer des ailes coffrées ou en structure avec un fuselage en fibre, pour un planeur plus facilement réparable. Les servos d'ailerons (dans les ailes) devront être à pignons métalliques (le poids de chaque aileron a tendance à se faire sentir lors d'un choc, même minime)

Bref, vous voulez des noms ? Alpha 21, Alpha 27, Cularis, (tous multiplex), ou encore l'Ellipsoïde (Reichard), mais il en existe dans toutes les marques, avec ou sans moteur...

Mobirise

Plus de sport...

En restant dans les mêmes envergures (environ 2.7m), il va falloir soigner le montage des différentes gouvernes pour limiter les jeux et augmenter la précision de votre pilotage

Les planeurs comme le Flamingo (best-seller Multiplex), Solution, Solution 2 (Simprop) sont parfaitement faits pour voler loin longtemps, voltigent de manière élégante. Ils permettent des approches lentes et vous permettent d'utiliser des aérofreins

De belle construction, ces kits coutent un peu plus cher, mais sauf accident vous risquez de le garder très longtemps...c'est un incontournable dont les anciens ne se lassent pas généralement ! Passage obligatoire donc !

Mobirise

Mordu à 100%

Il est temps de choisir, de se spécialiser...

A ce niveau, vous êtes apte à choisir une discipline que vous aimez particulièrement. Mais attention: un bon voltigeur est mauvais gratteur (et inversement...), de même, un planeur rapide grattera mal, etc.

Bref : chaque machine a les défauts de ses qualités et il faudra faire avec !

Osez :
• les grandes envergures (supérieures à 3.5m)
• la vitesse (les profils HQ, HQW, RG15, etc.)
• le poids (une charge alaire élevée) vous permet une vitesse plus élevée, une restitution folle !
• les sensations augmentées par toute la précision des réglages (…et il y en a des tas !)

Il ne faut toutefois pas oublier qu’un planeur « pointu » demandera des conditions météo « pointues », et donc ne volera pas à chaque sortie… il vaut mieux posséder des planeurs complémentaires